La voiture électrique, ce n'est pas pour moi !!

Vote utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives
 

La voiture électrique, ce n'est pas pour moi !!

Et vous qu’en pensez-vous ? Lisez donc ce qui suit :

voiture electrique

Le paradoxe de notre époque c’est d’être inondé d’information, mais par contre le consommateur est de plus en plus hésitant et il a besoin d’être rassuré, donc d’être ‘bien’ informé.

Un peu d’histoire : La première voiture électrique est née en 1834, en 1941 un constructeur Français produisait en série un véhicule électrique, les limitations drastiques de CO² de 1990 poussent les constructeurs à se repencher sur l’électrique, en 1995 de nombreux constructeurs proposent en série des véhicules électriques et hybrides, et aujourd’hui chaque constructeur présente une gamme à part entière de véhicules ‘zéro émissions’.

Le marché : L’immatriculation de voitures électriques a progressé de 46% entre 2017 et 2018. Des contraintes règlementaires forcent les constructeurs à réduire le taux de CO², et il apparait des restrictions de circulation dans les grandes métropoles. Chaque constructeur a objectivé un pourcentage plus ou moins important de VL électrique et hybride.

La technique : Il existe 4 typologies de véhicules électrifiés sur le marché.

VEHICULES HYBRIDES (HEV) : l’électrique n’est utilisé qu’au démarrage et pour quelques km. Emission de CO² : 80 à 100 g/km.

VEHICULE HYBRIDES RECHARGEABLES (PHEV) : Usage électrique pour les petits trajets, environ 50 km, et thermique (essence) pour les plus long trajets. En fonctionnant le moteur thermique recharge la batterie. CO² entre 30 et 50 g /km.

VEHICULES 100% ELECTRIQUES (BEV) : Autonomie entre 150 et 600 km en fonction de l’utilisation des équipements électriques du véhicule : phares, climatisation…..Rechargeables sur secteur ou bornes, 0 émission de CO².

VEHICULE A HYDROGENE : Cette technologie est en cours de développement, pour l’instant coûteuse et non encore aboutie. C’est cependant une très probable solution d’avenir.

Plaisir de conduite et sensations : Les voitures électriques augmentent le plaisir de conduire et procurent de nouvelles sensations, notamment grâce à une conduite fluide, sans à-coup, une accélération nette grâce au couple moteur immédiat et à l’absence de vibration. En ville il y à plus de nuisances sonores.

Par ailleurs il faut prendre en compte l’aspect financier car l’usure moindre des pièces, beaucoup moins nombreuses que sur une voiture classique se traduit par un coût d’entretien qui est inexistant. A ce titre les constructeurs proposent des solutions de location des véhicules parfaitement adaptées à la typologie des voitures électriques. Il ne faut pas non plus négliger l’aspect fiscal pour les Entreprises qui est très incitatif.

Au niveau de l’écologie, s’il est exact qu’il n’y a pas d’émission de CO², la production des batteries et de l’électricité sont sources de pollution. C’est un facteur qu’il faut prendre en compte mais qui est une préoccupation majeure de nos dirigeants. En 2015 seuls 50% des batteries étaient recyclées ce taux est passé à 70% en 2018.

Enfin, plusieurs communes ont instauré des plans d’action en faveur des voitures à faible émission de CO².

Il ne reste plus qu’une chose à faire : Essayer, se faire son opinion et calculer.

 

Alliance-Consultants : une autre façon de participer au développement de vos entreprises

Nous contacter

Développement commercial :

Ludovic Marie : (+33)7 81 65 63 77

ludovic.marie@alliance-consultants.eu

 

Pilotage d'entreprise :

Thierry Perrette : (+33)6 07 43 10 26

thierry.perrette@alliance-consultants.eu

 

Ressources humaines :

Thibaux Hervieux: (+33)6 85 99 65 96

thibaux.hervieux@alliance-consultants.eu